Les actions en cours

OBSERVATOIRE CONCHYLICOLE

Le Cépralmar s’est engagé, dès 2020, pour contribuer au Réseau d’Observations Lagunaires (ROL) porté et animé par le SMBT en y apportant son expertise et sa connaissance des filières pêches et cultures marines. En accord avec la demande des professionnels, il s’est engagé dans la mise en place de différents suivis. Ces différentes actions contribuent à certains objectifs à court et moyen termes du ROL tels que :

  • Construire et animer un réseau d’acteurs, en impliquant les professionnels de la conchyliculture et de la pêche ;
  • Acquérir de la donnée et de la connaissance sur les productions en élevage, sur les pratiques culturales, sur la biodiversité dans les zones d’élevage et de pêche, et sur la qualité sanitaire et zoo-sanitaire des élevages.

Plus spécifiquement, dans le cadre des suivis réalisés sur les tables expérimentales du Cépralmar, l’objectif est de disposer de données mensuelles sur les performances des coquillages d’élevages sur les 3 zones de la lagune. L’intérêt pour les professionnels et les services de l’état est de disposer de données de référence mensuelles pour des huitres élevées dans les mêmes conditions que celles pratiquées par les professionnels de la conchyliculture.

Documents à télécharger
Bulletin printemps 2021
Bulletin été 2021
Bulletin automne 2021
Bulletin hiver 2022
Bulletin printemps 2022
Bulletin été 2022

Un suivi des performances des coquillages (mortalité, croissance, taux de remplissage) a été mis en place dans les 3 zones de la lagune de Thau (Bouzigues, Mèze et Marseillan) sur des tables qui ont été concédées au Cépralmar dans chacune de ces zones. Ces suivis concernent différentes origines de coquillages (2N, 3N, naturel Atlantique, huîtres plates …) sur la totalité du cycle d’élevage (pré-grossissement en lanternes, collage et grossissement sur cordes). Mensuellement, des comptages et biométries sont réalisés pour tous les lots et les 2 classes d’âge (naissain, huîtres collées) sur les 3 sites. Des suivis du taux de remplissage des moules (en lagune et en mer) sont également mis en place. Afin de correspondre au mieux à la zootechnie des professionnels, les lanternes sont exondées régulièrement et des filets à dorades mis en place pour limiter la prédation. 

Projet porté par le Cépralmar en partenariat avec le CRCM, le Lycée de la Mer et le SMBT avec le soutien financier de Sète Agglopôle Méditerranée,  du Département de l’Hérault et de la Région Occitanie.

ECO2

Un outil d’aide à la décision pour les activités mytilicoles et ostréicoles

Un certain nombre de chefs d’entreprises conchylicoles soulignent deux besoins fondamentaux : connaître leurs coûts de production et de revient ainsi que pouvoir se positionner vis-à-vis des entreprises concurrentes dans leur secteur d’activité. Ils expriment également la nécessité de mieux cerner l’ensemble des conséquences de leurs choix stratégiques mis en œuvre pour se développer ou s’adapter à la concurrence, aux changements économiques, réglementaires et environnementaux. Dans la continuité d’un travail mené par CAPENA et la Cellule Mer Capacité (filiale de l’Université de Nantes) pour les entreprises mytilicoles de Charente-Maritime, un Outil d’Aide à la Décision (OAD) va être développé. Ayant vocation à servir les intérêts de l’ensemble de la filière française, cet OAD va être proposé dans le cadre d’un programme national qui concernera l’ensemble des activités mytilicoles et ostréicoles, le programme ECO-2 (Expertise et Conseil en Économie Conchylicole). Ce programme est mené par les 4 Centres Techniques Régionaux (SMEL, SMIDAP, CAPENA, CEPRALMAR) et la Cellule Mer Capacité.
La première phase du projet a permis d’établir un diagnostic technico-économique des bassins conchylicoles pourvus d’un CTR.ECO-2 phase 2 consistera à développer et déployer l’OAD. La demande financière est actuellement en cours dans le cadre d’un programme national.

La partie méditerranéenne de cette première phase, portée par le Cépralmar, a été réalisée avec le soutien financier du Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) et la Région Occitanie.

Document à télécharger
2022-ECO2- Synthèse Phase I – 2021

SIPEN

Depuis 2013, les différents Centres Techniques Régionaux (CTRs) ont mutualisé leurs suivis des performances des élevages ostréicoles en utilisant les mêmes lots de naissains et selon un protocole expérimental commun. C’est ainsi qu’est née le projet SIPEN « Suivi Interrégional des Performances d’Elevage de Naissain d’huîtres creuses ».L’objectif de ce suivi, aux échelles régionale et interrégionale, est de réaliser une évaluation temporelle des performances de survie et de croissance de différents types de naissains disponibles pour les professionnels des principaux bassins ostréicoles sur l’ensemble d’un cycle d’élevage. Plusieurs sous-objectifs sont identifiés :

  • Comparer les performances d’élevage en fonction de l’origine du naissain, des bassins ostréicoles et des années
  •  Mettre en place un programme durable du suivi des performances d’élevage à l’échelle des principaux bassins ostréicoles
  • Générer des informations adaptées aux différents acteurs de la filière ostréicole

Projet réalisé en partenariat avec : CAPENA, SMIDAP, SMEL

SUIVI DES MOULES EN MER

Le littoral d’Occitanie dispose d’un potentiel espace de développement aquacole en mer aujourd’hui sous-exploité. Ainsi, l’axe 4 du contrat de filière conchylicole concerne la relance de la production de moules en mer et le fait de développer un marché local. Cet objectif partagé par la profession, l’Etat, les collectivités locales et les organismes de soutien technique résulte du constat que ce métier n’est plus aujourd’hui pratiqué que par un nombre limité d’entreprises. Cela résulte notamment de difficultés d’exploitation des moules du fait de divers facteurs notamment la prédation par les daurades.

Une étude prospective concernant la relance de la production en mer a été commanditée en 2020 par le CRCM. Elle a mis en évidence un manque d’informations sur la rentabilité, la retrie et la productivité. Ces données manquantes fragilisent les modèles économiques qui peuvent être envisagés pour la relance de cette activité. Néanmoins ces données existent et doivent être mobilisées en capitalisant sur les professionnels à la mer.

 

En 2023, le Cépralmar, en collaboration avec le CRCM va s’appuyer sur un réseau de professionnels afin d’assurer la récolte des données essentielles de la production mytilicole concernant les produits intermédiaires que sont les graines de moule et les produits finaux que sont les moules marchandes afin d’acquérir les références zootechniques de la production de façon standardisée tout au long du cycle d’élevage depuis le recrutement jusqu’à la commercialisation et de caractériser les sites d’élevage ainsi que les campagnes de production.

Projet porté par le Cépralmar en partenariat avec le CRCM avec le soutien financier du plan de relance.