Suivi sentinelle des mortalités d’huîtres creuses




Depuis 2011, le Cépralmar réalise en partenariat avec les autres centres techniques du littoral français (SMIDAP, SMEL, CREAA), un suivi de l’évolution du taux de mortalités d’huîtres de différentes origines (écloseries et captage naturel) et un suivi de la dynamique des agents infectieux impliqués dans ces mortalités : Herpès virus, Vibrio aesturianus, Vibrio splendidus.

 

Le 27 avril 2017, à Thau, alors que la température de l’eau est à 16°c, on observe un taux de mortalité de :


- Ecloserie A : 63% pour les diploïdes, 72% pour les triploïdes ;
- Ecloserie B : 16% pour les diploïdes, 8% pour les triploïdes ;
- Ecloserie C : 32% pour les diploïdes, 41% pour les triploïdes ;
- Naturel Charente : 12%
- Naturel Arcachon : 10%
- Naturel Thau : 15%

 

Les analyses menées par le LDV sur les lots « Naturel Thau» et « Naturel Charente » montrent :
- Une forte présence de Vibrio splendidus sur tous les lots (2,25E+06 UFC/mg tissu) ;
- La présence d’herpès virus dans certains lots :
o 1 lot sur 3 contaminé pour le naissain de Charente (2,49 E+04 copies/mg tissu)
o 2 lots sur 3 contaminés pour le naissain de Thau (1,28 E+02 copies/mg tissu)
- L’absence de Vibrio aesturianus.

 

Le prochain suivi aura lieu le mardi 30 mai 2017.
 

SITE CÉPRALMAR : PRÉSENTATION - MISSIONS - EQUIPE - STATUTS - CONTACT
SITE FILIÈRES MARITIMES : PECHE - CULTURES MARINES - MILIEUX DE PRODUCTION - OUTILS
MENTIONS LÉGALES - Dernière mise à jour : 26/06/2017