Les recifs artificiels en Région Languedoc Roussillon

Gruissan

Les zones d’immersion se situent au large de Gruissan. Dans ce secteur, seules quelques pointes rocheuses, telles que la falaise de Leucate marquent une côte plate et uniformément sableuse. De nombreux étangs jalonnent cette côte, et sont reliés à la mer par des graus traversant un lido sableux. La commune de Gruissan a connu trois campagnes d’immersion de récifs artificiels, en 1985, 2002 et 2005.

Les Projets

1985, première vague d’immersion à Gruissan

Sur les fonds côtiers situés à proximité de la commune de Gruissan, les aménagements en récifs artificiels ont essentiellement été mis en place au cours de l’importante vague d’immersion réalisée en 1985 tout au long du littoral méditerranéen Français.

  • Maîtrise d’ouvrage : Cépralmar
  • Maîtrise d’oeuvre : Entrepreneurs groupes solidaires (Société des TUYAUX BONNA, Société AQUATECHNIC, société CONIN)
  • Coût : 800 000 € HT pour les 5 zones
  • Financements : Financement du Programme IntégréMéditerranéen (PIM)

Caractéristiques techniques

Sur les 15 000m3 environ de récifs immergés, 6 688m3 ont été implantés dans le secteur de
Gruissan.

  • Volume immergé : 6 688 m3
  • Profondeur : 25 à28 m
  • Typologie des modules :
               22 modules Bonna et 22 amas de 14 modules Comin
               68 pieux destinés à protéger les immersions

Les différents modules ont été immergés suivant une disposition «en épi» face au grau de la Vieille Nouvelles sur des fonds sableux.

Deux nouvelles zones en 2002

Une autre campagne d’immersion a eu lieu en 2002 portée par la commune de Gruissan. L’objectif étant le maintien de la pêche artisanale sur un secteur qui a connu un important phénomène de récession de ses activités halieutiques tout en favorisant la protection des fonds et la reproduction des espèces.

Organisation administrative

  • Maîtrise d’ouvrage : Commune de Gruissan
  • Maîtrise d’oeuvre : BRL, EMCC
  • Coût : 448 200 € HT+ 67 000 € HT de pieux de protection = 515 700 € HT
  • Financements :
                 Région Languedoc-Roussillon : 16 %
                 Département de l’Aude : 14 %
                 Commune de Gruissan : 20 %
                 Europe (IFOP) : 50 %

Caractéristiques techniques :

Trois zones d’implantation, aux caractéristiques similaires ont été définies.
La zone 1 est située face à l’étang de l’Ayrolle, à proximité de la zone de récifs existants, et
profite ainsi de la protection des pieux déjà mis en place.

  • Superficie de la concession : 0,72 km2
  • Volume immergé : 4 250 m3
  • Profondeur : 10 à 25 m
  • Typologie des modules :
            - 9 récifs tous poteaux : base composant un tapis anti-affouillement, un coeur,
               une enveloppe extérieure,
            - 2 récifs type dalots
            - 2 récifs en amas chaotique
            - 12 récifs avec un tapis anti-affouillement en poteaux EDF
            - 8 escaliers hélicoïdaux

Escalier hélicoïdal  Source : Cépralmar

2005, immersion de la zone 2

La deuxième phase du projet, c'est-à-dire l’immersion de la zone 2, a été réalisée avec les mêmes objectifs que précédemment.

Organisation administrative

  • Maîtrise d’ouvrage : Commune de Gruissan
  • Maîtrise d’oeuvre : BRL, EMCC
  • Coût : 540 936 € HT
  • Financements :
              Région Languedoc-Roussillon : 16 %
              Département de l’Aude : 14 %
              Commune de Gruissan : 20 %
              Europe (IFOP) : 50 %

Caractéristiques techniques :

La zone 2 est localisée à égale distance entre la zone 1 et la zone conchylicole en mer. Trente
récifs de grands volumes similaires à ceux de la zone 1 ont été immergés ainsi que de nouveaux types de récifs notamment des paniers aciers.

  • Superficie de la concession : 0,72 km2
  • Volume immergé : 5 100 m3
  • Profondeur : 10 à 25 m
  • Typologie des modules :
                 - 2 récifs tous poteaux : base composant un tapis anti-affouillement,
                    un coeur, une enveloppe extérieure
                 - 2 récifs tous poteaux : base composant un tapis anti-affouillement,
                    en berlingots en béton, un coeur, une enveloppe extérieure
                 - 1 récif composé de modules dalots et une couverture de poteaux en "tepee"
                 - 8 récifs type paniers en aciers
                 - 17 récifs type buses avec tapis anti-affouillement

La zone 3 se trouve à l’Est de la commune au Nord de l’émissaire et n’a pas encore été immergée.

poteaux EDF - récifs « tous poteaux »  Source : Cépralmar

Amas chaotique  

Pêche professionnelle

Le nombre de pêcheurs petits métiers en mer sur la prud’homie de Gruissan est de cinq. Une enquête réalisée lors de l’étude d’impact pour les immersions de 2002 et 2005 montre que les pêcheurs professionnels ne semblent pas pêcher sur les récifs artificiels de 1985. Les filets ne sont calés qu’à une certaine distance des aménagements.

Navire petit métier - Lamparos  Source : Cépralmar

Plaisance

Le port de plaisance de Gruissan offre 1 680 anneaux ce qui peut laisser supposer une forte
pratique de la pêche à la ligne sur le secteur.

Plongée

Peu de clubs de plongées sont présents dans ce secteur à cause des fonds sablo-vaseux monotones dénués de tout intérêt. Les récifs compensent donc le «manque de rochers» en agissant comme des oasis dans le désert. Ces zones de substrats durs fixent la faune de passage pour le plus grand plaisir des clubs de plongée locaux.

Les suivis scientifiques

Immersion 2002

Le suivi des récifs de la phase une est en cours. Il est réalisé par le groupement Créocéan / L’oeil d’Andromède pour 5 ans.

Immersion 2005

Le suivi des récifs de la phase 2 est défini pour l’instant sur 2006/2007.

En savoir plus

  • V.Heyraud, septembre 2007, Les acteurs des récifs en Languedoc-Roussillon, Cépralmar
  • B. Pary, mars 2005, procédures pour l’immersion de récifs artificiels, Cépralmar
  • Valorisation bande côtière, Aménagement des zones de pêches, Rapport descriptif, Cépralmar
  • 2000, projet de création de récifs artificiels en mer au large de Gruissan, Etude d’impact, ville de Gruissan/BRL
  • 2008, Bloc Marine Méditerranées
  • 2006, les activités maritimes en région Languedoc-Roussillon, DRAM