Les recifs artificiels en Région Languedoc Roussillon

Golfe d’Aigues-Mortes

Le Golfe d'Aigues-Mortes est la partie la plus orientale de la façade maritime du Languedoc- Roussillon et comprend un littoral s'étendant de Frontignan à l'ouest, jusqu'au Rhône vif à l'est. La première immersion de récifs artificiels de la région a eu lieu dans ce secteur, à Palavas-les-flots. Deux autres campagnes en 1999 et 2006 lui ont succédé.

Les Projets

1968 : les premières immersions du Languedoc-Roussillon ont lieu à Palavas-les-Flots

Les premières expériences en matière de récifs artificiels en Languedoc-Roussillon ont eu lieu en 1968 au large de Palavas-les-flots. L’objectif de ces immersions étant de «soutenir et développer la pêche locale en augmentant la productivité du milieu».
Ces récifs furent immergés par la Compagnie Générale Transatlantique (grande compagnie française de transport maritime transatlantique).

Caractéristiques techniques :

  • Superficie de la concession : 0,1 km2
  • Volume immergé : 400 m3
  • Profondeur : 20 et 23 m
  • Typologie des modules : 
              - 100 carcasses de voitures
              - 50 blocs de béton de 1 m3
              - 15 buses de 3 m
              - 7 tonnes de pneus

Roue et essieu d’une carcasse de voiture  Source : Sébastien Thorin, Créocéean, 2004

 

1999 : Une nouvelle campagne d’immersion dans le Golfe d’Aigues-Mortes

Cette nouvelle campagne a été décidée afin de soutenir l’activité de pêche artisanale en mer, en luttant contre le chalutage illégal dans la bande des 3 milles et en valorisant les fonds meubles du Golfe.

Organisation administrative

  • Maîtrise d’ouvrage : Syndicat Mixte de la Baie d’Aigues-Mortes
  • Maîtrise d’oeuvre : BRL, EMCC
  • Coût : 457 350 € HT
  • Financement : Région, Département du Gard, Département de l’Hérault, les communes du Syndicat Mixte de la Baie d’Aigues-Mortes

 

Caractéristiques techniques des immersions :

  • Superficie de la concession : 22 km2
  • Volume immergé : 1 623 m3
  • Profondeur : 15 à 20 m
  • Typologie des modules : 
              - 108 buses
              - 500 cubes Sabla (25 amas de 20 cubes)

Cube-Sabla  Source : Laurent Balesta

 

2006 : Une autre phase d’immersion


La deuxième phase d’immersion a eu lieu en 2006, pour densifier les concessions déjà existantes.

Organisation administrative

  • Maîtrise d’ouvrage : Syndicat Mixte de la Baie d’Aigues-Mortes
  • Maîtrise d’oeuvre : BRL, EMCC
  • Coût : 765 440 € HT
  • Financements :
             - Région : 20 %
             - Départements : 15 %
             - Syndicat Mixte : 15 %
             - Union Européenne : 50 %

Caractéristiques techniques

Trois zones d’implantation de récifs artificiels de 700 m x 400 m ont été choisies pour ce projet de densification :

  • la Zone de Palavas Ouest,
  • la Zone de Palavas Est,
  • la Zone de la Grande-Mot te

Sur chacune de ces zones ont été immergés :

  • Superficie de la concession : 22 km2
  • Volume immergé : 600 m3
  • Profondeur : 15 à 20 m
  • Typologie des modules : 36 buses
  • 20 amas chaotiques de cubes Sabla

Amas chaotique  Source : Laurent Balesta

Pêche professionnelle

La pêche professionnelle dans le Golfe d’Aigues-Mortes est diversifiée, avec une prédominance du chalutage de fond qui se pratique au delà de la bande côtière des 3 milles. La pêche aux petits métiers réalisée dans la bande lit torale jusqu'à 20 m, revêt une grande importance et est présente dans tous les ports de la région. Deux prud’homies (lien vers acteurs et usages) de pêcheurs couvrent la zone du Golfe d’Aigues-Mortes, Palavas-les-flots avec 26 pêcheurs petits-métiers et le Grau du Roi qui en compte 90. Par ailleurs, la pêche dans le secteur est suivie par le quartier maritime de Sète qui regroupe les ports du Grau du Roi, Palavas, Agde, Mèze, Valras et Sète.

Chalutier  Source : Cépralmar

La plaisance

Le Golfe d’Aigues-Mortes présente un nombre de navires plaisanciers très élevée avec la proximité des ports de Port Camargue (1er port de plaisance de France, 4 860 anneaux), La Grande Motte (1 443 anneaux), Palavas-les-Flots (1 016 anneaux) et Carnon (700 et 243 en port à sec) pour les plus important. Cette concentration impacte logiquement sur les récifs notamment par la pratique de la pêche amateur (pêche à la ligne, palangrottes).

Concernant les autres usagers, ils sont les mêmes que ceux présents sur l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon décrits à la rubrique Usagers.

Les suivis scientifiques

Suivis immersion de Palavas

Le suivi scientifique réalisé par l’Ifremer a révélé un fort potentiel de ces aménagements ce qui a encouragé les pêcheurs et les collectivités locales à poursuivre de tels aménagements.

Immersion 2006

Le suivi est en train de se mettre en place.

Immersion 1999

Les suivis ont été réalisés sur 3 ans (2000-2003) par le groupement Creocéan et l’oeil
d’Andromède.

Télécharger

En savoir plus

  • V.Heyraud, septembre 2007, Les acteurs des récifs en Languedoc-Roussillon, Cépralmar
  • B. Pary, mars 2005, procédures pour l’immersion de récifs artificiels, Cépralmar
  • Valorisation bande côtière, Aménagement des zones de pêches, Rapport descriptif, Cépralmar
  • Juillet 1998, Création d’une zone marine protégée dans le Golfe d’Aigues-Mortes, notice d’impact, Syndicat Mixte pour le développement de la Pêche et de la protection des zones marines dans le Golfe d’Aigues-Mortes/BRL
  • 2008, Bloc Marine Méditerranées
  • 2006, les activités maritimes en région Languedoc-Roussillon, DRAM